Retouchez pas Molière!

Pourquoi Molière?

Molière, c´est provocateur, c´est insoumis, c´est caustique, c´est grivois, c´est perturbant, c´est malin, c´est émouvant, et c´est tout ça à la fois. Ça gueule et ça proteste.  Ça s´aime à en faire des folies. Ça habille et déshabille les archétypes. Ça cogne et ça caresse.  Ça parle amour, affaire et politique en buvant des verres de blanc… Bref, ça ressemble de plus en plus furieusement à la France.

En cette époque où l´on utilise le surnom de Jean-Baptiste Poquelin pour faire passer des directives discriminantes et chanter de grands cocoricos, il a semblé à cette troupe internationale, parlant dix langues au quotidien, qu´il était sans doute important de toucher une fois de plus à ce bon vieux Molière, et de rappeler au monde qu´il était avant tout un bouffon, un fou du roi, et donc un artiste dévoué à la désignation des menteurs et des hypocrites.

Le Mariage Forcé

Comédie-ballet ou comédie-mascarade créee en 1664 et jouée au Palais de la reine mère avec apparitions du roi et de nombreux courtisans: joué avec „l´Étourdi“ texte de Molière. Musique et livret de Lully.

En 1667 Molière en fait une pièce en un acte sans musique.

En 1672 reprise de la comédie-ballet et jouée pour le fêtes royales avec „La Comtesse d´Escarbagnas“ – texte de  Molière, nouvelle musique et livret de Charpentier.

Le Footsbarn a décidé de réintroduire l´idée d´intermèdes inspirés de la musique de Lully et de Charpentier en reprenant certains textes de l´époque sur les thèmes de la pièce:

  • un vieux qui épouse une jeune
  • la peur d´être cocu
  • les dangers qui nous guettent: jalousie, soupçons, chagrins
  • l´apparition de nos „démons“

Suivant un thème général: se mettre dans une situation impossible et ne pas pouvoir s´en sortir.

Le Footsbarn a repris des scènes  de „La Jalousie du Barbouillé“: le temps a passé, ils sont mariés, le couple ne peut pas fonctionner, les disputes sont incessantes et la peur d´être cocu n´a fait que s´accentuer. L´entourage est le même: le père, l´ami, un philosophe, le frère, l´amant.

Dorimène devient Angélique et le Barbouillé, c´est Sganarelle. „Toujours insatisfait, toujours „cocu“, le plus malheureux des hommes.“

La vie continue.

Il revientou on lui rappelle ses craintes, ses doutes, si Sganarelle préfigure le personnage de George Dandin, la fin n´est pas la même: chez Dandin, elle est tragique, ici tout continue malgré tout comme un ballet sans fin. La vie passe et rien ne change. Tout continue jusqu´à l´absurde – „oh, la belle symphonie.“

La liste artistique

Sganarelle futur époux de Dorimène: Paddy HAYTER
Géronimo ami de Sganarelle; un Philosophe:  Vincent GRACIEUX
Dorimène jeune coquette, promise à Sganarelle; une Gitane: June MCGRANE
Alcantor père de Dorimène: Haris Haka RESIC
Alcidas frère de Dorimène; Lycaste amant de Dorimène; une Gitane: Tony WADHAM
Pancrace docteur aristotélicien; une Gitane: Henri ALEXANDRE

L´équipe de création

Mise en scène: Footsbarn Travelling Theatre
Scénographie, création des masques, des marionettes
: Fredericka HAYTER
Création des costumes: Hanna SJODIN
Création de la musique:  Haris Haka RESIC
Création des lumières: Jean GRISON
Régisseur: Thierry MESLIN
Technicien plateau: Léo LAFORET, Jules HARRAP

La durée: 90 minutes sans entracte